De REVE à QUALIDOM

En mai 2000, le Ministre DETIENNE (Affaires Sociales RW) lançait un appel à projet pour une Action Coordonnée dans le Réseau des Soins et Services de la 1° Ligne .

En juin, 4 partenaires de MALMEDY présentaient un projet commun de recherche-action baptisé REVE (« Si partir est mourir un peu, Rester Est Vivre Encore ») . Le constat initial portait sur la problématique du maintien des personnes âgées à domicile, plutôt que le départ vers une maison de retraite . Constitués en asbl REVE, le G.M.G.M. asbl, la Coordination Sociale « Personnes Agées » du CPAS, l’Equipe Réseau du Centre de Guidance et SACODO asbl, ont obtenu les subsides de la RW, constitué un comité de pilotage et recruté une chargée de recherche en la personne de Mme Myriam LELEU, sociologue .

Début 2001, la recherche débute par le recueil de « récits de vie » de personnes âgées, qui témoignent de leurs craintes et difficultés à vieillir chez eux . De leur dépouillement et de leur étude seront établis un éventail de problématiques à examiner, -celles de la nuit étaient récurrentes-, et de solutions imaginables . C’était REVE 1 .

Parmi ces solutions, une des plus pertinentes est de créer un service mobile de « sécurisation » nocturne à domicile . La théorisation et le design de ce service fera l’objet de REVE 2 . Deux nouveaux référents sont recrutés, le premier (M. CAUDRON) chargé de faire l’inventaire de solutions similaires existant en Belgique ou à l’étranger (France, CH, RFA,…), le second (M. CHARLIER) de développer sur ces exemples l’étude de faisabilité proprement dite pour MALMEDY . REVE 2 occupera l’année 2002 .

En 2003, les quatre partenaires vont pousser les choses plus avant en cherchant à mettre en place concrètement, avec les pouvoirs publics locaux, les critères de réalisation émanant de REVE 2 . Ce sera REVE 3 . Malheureusement, ce projet n’a pas rencontré de motivation profonde dans le monde politique loco-régional, quoique un projet semblable ait été expérimenté sur le terrain par une entité proche avec l’aide de la Communauté Germanophone .

Devant cet échec au plan pratique, REVE asbl a décidé en 2004 de reporter cette tentative à des jours meilleurs, mais a souhaité se constituer en observatoire permanent de la population vieillissante, de ses besoins et des soins qu’elle nécessite . Il faut bien reconnaître que cet observatoire est resté assez somnolent, pour ne pas dire tout-à-fait endormi .

Dans les années qui ont suivi, le service de coordination à domicile SACODO a été amené à s’intégrer à plus grand que lui . Des reliquats de son activité est née l’asbl QUALIDOM qui s’est investie largement dans des réflexions et des actions dans le même domaine des soins de première ligne et du maintien à domicile, avec plus de succès que REVE .

REVE asbl, restée latente tout ce temps, a décidé cette année de procéder à la liquidation officielle . Son AG de dissolution s’est proposée très naturellement de transmettre le montant, modeste, de ses comptes à QUALIDOM, très active et digne héritière de REVE . Qu’alors, Rester Est Vivre Encore à domicile soit toujours mieux une des réponses aux souhaits de nos personnes vieillissantes .

Dr Philippe NOEL, président de REVE asbl

Retour